Un soir au Château de Vaux-le-Vicomte

Aimant les châteaux pour leur histoire et leur architecture, j’aime aussi y vivre des expériences uniques. En cherchant une nouvelle demeure à découvrir dans les abords de Paris, j’ai jeté mon dévolu sur le Château de Vaux-le-Vicomte, l’une de plus grandes propriétés privées de France classée au titre Monument historique. Mon intérêt fut encore plus grand lorsque j’ai vu qu’ils proposent aux visiteurs des Soirées aux chandelles.

20160827_203824

Nicolas_FouquetAcquit par Nicolas Fouquet, surintendant des finances du Roi, en 1641, le château de Vaux-le-Vicomte est une demeure de prestige par l’intervention de célèbres artistes et artisans classiques. Charles Le Brun y réalise de somptueuses peintures décoratives, Louis Le Vau s’attelle à l’architecture et André Le Nôtre y imagine un majestueux jardin. Vendu en 1705 par Madame Fouquet, il passe entre les mains de deux familles nobles avant d’être abandonné au cours du XIXe siècle. Il est acheté aux enchères en juillet 1875 par Alfred Sommier, industriel sucrier et amateur d’art, qui y entreprend des restaurations. Aujourd’hui encore, ce sont ses descendants qui gèrent le domaine et qui l’on rendu accessible au public (1968).

Je me suis rendue au Château de Vaux-le-Vicomte un samedi en début de soirée afin de participer à l’animation nocturne. Dès l’arrivée, une imposante grille laisse entrevoir au loin le bâtiment classique. J’ai commencé ma visite par le musée des équipages. Installé dans d’anciennes écuries, nous y découvrons une brève histoire de la voiture par la présentation de différents carrosses et techniques propres à ce transport. C’est assez intéressant et nous pouvons y voir de jolis équipements équestres. Toutefois, ce n’est pas le plus bel espace de ce lieu, ni le plus majestueux à mon sens.

P1110428 - Copie

Je me suis ensuite directement rendue dans le château. Il y avait encore peu de monde et j’ai pu y entrer rapidement pour profiter des salles sans trop de visiteurs. Plongé dans le noir, le château est éclairé par de nombreuses bougies et quelques éclairages électriques. J’ai d’ailleurs été un peu déçue par ces derniers, m’imaginant arpenter l’intérieur à la manière des nobles du XVIIIe siècle. Toutefois, j’ai bien conscience que pour des questions de conservations et des questions techniques cela est bien plus  aisé. Qui dit obscurité, dit pièces assombries. Il faut donc partir à la découverte des différentes pièces avec l’idée que certains détails nous échapperont ! Cela donne tout son charme à la visite et m’a tout particulièrement enchanté. Les salles ont une toute autre dimension et dégagent un cachet et un caractère que l’on ne retrouve pas en plein jour. J’ai vraiment aimé la bibliothèque et la Chambre des muses où les bougies et la beauté des lustres donnent à l’ensemble richesse et majesté. Même si nous ne visitons pas la totalité du château, nous traversons un nombre de pièces raisonnable aux décors, pour certains, exceptionnels.

20160827_210949

Une fois la visite du château terminée, je me suis rendue dans le jardin. La nuit était déjà tombée et je n’ai malheureusement pas profité des ses jolis parterres. Tout le jardin est jalonné de bougies qui définissent ses espaces. Marches, rampes, balustrades et bords de pelouses sont parcourus de bougies. Ces lumières douces donnent un caractère magique au jardin et nous transportent dans notre balade. La château se détache de la nuit par les lumières jaunes de ses fenêtres. Nous sommes projeté dans une autres époques avec de la musique classique qui provient d’un côté du jardin. Vous pouvez également pousser au-delà des bougies, je vous le conseille ! En allant vers la statue d’Hercule, à l’extrémité du jardin, vous aurez une superbe vue sur le château éclairé. (Petit bémol toutefois pour les spots tardifs de la façade qui polluent un peu la vue si vous y aller vraiment tard).

Entre 21h et 23h, trois représentations dansées sont proposées aux visiteurs en extérieur. Autant vous dire que je les attendais avec impatience ! J’ai pu voir celle de 22h dans sa totalité et je suis ressortie enchantée. Celle-ci se déroule dans le jardin et nous promène en grande partie dans l’allée centrale. L’idée des chevaux lumineux est très bonne et le concept est vraiment bien pensé. Lors de cette balade, j’ai replongé en enfance et j’ai eu beaucoup de plaisir à suivre les chorégraphies des artistes.

Cette visite nocturne était donc une belle expérience ! Je trouve que c’est une très bonne idée d’ouvrir le château de nuit. Cela permet une belle projection dans le passé et une réelle intimité avec les lieux. Comme je l’ai précisé, il faut venir avec l’idée que nous ne pourrons pas tout voir à cause de l’obscurité, mais je pense que ce n’est pas ce qu’il faut rechercher dans ce type de visite. L’émotion et l’émerveillement devant rester les maîtres mots !

P1110503

Plus et conseils :

  • Si vous souhaitez profiter du jardin de jour, je vous conseille de venir entre 17h45 et 19h, période au cours de laquelle le château est fermé pour permettre l’allumage des chandelles.
  • Lors des représentations essayer de trouver un spot ou suivez le cortège pour avoir une meilleure vue de celles-ci.
  • Les événements en extérieur sont susceptibles d’être annulés en cas de mauvais temps.
  • Il est possible de vous restaurer sur place : Charmilles, Relais de l’Écureuil, Songe de Vaux.

Vous êtes tentés par l’expérience d’une Soirée aux chandelles ?

Château de Vaux-le-Vicomte
77950 MAINCY

Soirées aux chandelles jusqu’au 1 octobre ; 17h – 23h30

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s