Sur les pas de Claude Monet

Giverny. Le nom de cette petite commune normande peut sembler bien banal mais signifie pour moi énormément. Elle est l’origine de ma passion pour l’art du XIXe siècle. C’est dans cette commune que vécu le peintre Claude Monet de 1883 à sa mort, en 1926. Il y loua, puis acheta, une maison qu’il partagea avec sa famille. Et comment vous dire ? Visiter la maison de cet artiste était pour moi un rêve de gosse, quelque chose que je souhaitais faire depuis que je compris la richesse de la peinture de cet artiste ainsi que la force de son art. Et je peux désormais le dire : Je suis allée à Giverny.

P1110327

Je ne saurais vous décrire les sensations que j’ai pu ressentir: un mélange d’excitation, d’émerveillement mais aussi une impression d’irréel. Je m’y suis rendue un dimanche en fin de matinée. Le soleil avait du mal à se lever ce jour-là. La rue principale de Giverny, disons l’unique, était déjà parcourue de nombreux touristes dont la majorité était anglophone. Je me suis promenée avec hâte dans cette longue avenue tout en essayant de capter le maximum de souvenirs directs. Arrivée devant l’accueil, j’ai patienté un court moment pour acheter mon billet et me diriger vers le Jardin d’eau.

P1110272

Ce jardin aquatique, ainsi que l’espace floral à l’avant de la maison, participe à la renommée de cette demeure. Véritable oeuvre de l’artiste, il était entretenu avec ferveur afin qu’il puisse en tirer l’inspiration de plusieurs de ses chefs-d’œuvres, les plus célèbres étant les nymphéas. Claude Monet entreprit cette série à partir de 1897. En faisant le tour de cet étang, j’avais la sensation de marcher sur les pas de l’artiste, le voyant peindre au milieu de l’allée, palette à la main et chevalet déployé. Je dois passer pour une folle à ce moment de votre lecture, mais l’imaginaire est parfois incontrôlable ! Sensible à la beauté du lieu, j’étais tout de même un peu surprise par le fameux pont japonais. Je l’imaginais plus majestueux. Peut-être que la végétation environnante et les personnes stoppées dessus en ont réduit l’importance ? Ou alors, ai-je simplement imaginé ce pont beaucoup plus imposant ? Je ne saurais répondre.

P1110230

J’ai continué ma visite vers le jardin, à l’avant de la maison. Quel beauté ! Il y’avait un nombre de fleurs incalculable, aux variétés diverses – glycines, capucines, pivoines…  -créant un part-terre coloré et champêtre. Je me suis ensuite dirigée vers la maison afin d’en découvrir l’intérieur tout aussi atypique. Longue mais peu profonde, en enfilade, elle se visite en un circuit circulaire partant de gauche à droite.

Les premières pièces que nous découvrons sont l’épicerie, le salon bleu puis le majestueux atelier-salon du peintre, dont les reproduction (plus ou moins bonnes) donnent du caractère à la pièce. A l’étage, nous entrons dans l’intimité de la famille Monet. Nous traversons les appartement privés, comprenant chambres et cabinets de toilettes. La chambre de Monet se compose d’une verrière donnant sur la rue principale et d’une seconde fenêtre donnant sur l’avant de la maison. Quelle vue magnifique sur le jardin ! On se laisserait facilement envoûter si nous même pouvions bénéficier d’une telle beauté au réveil !

20160724_134024P1110313

La visite se termine au rez-de-chaussé. Et là, se trouvent très certainement les pièces les plus originales de la maison. La salle à manger, couverte de jaune du sol au plafond, nous dépayse totalement. Elle fut reconstituée à partir de photographies anciennes. Une fois cette pièce traversée, nous arrivons dans la cuisine, qui elle, est couverte de carreaux bleus de Rouen. Les casseroles en cuivres, suspendues aux murs, ainsi que la superbe gazinière, s’associent parfaitement avec le bleu de la pièce. Ces deux dernières salles devaient mettre la famille de bonne humeur et devaient être de parfaits lieux de rencontre et de partage.

P1110315

La visite terminée, j’ai pris le temps de m’asseoir un moment dans le jardin pour profiter de la beauté de la nature et admirer la maison. M’imprégner une dernière fois de ce lieu rêvé ! Je suis ensuite retournée dans la Rue Claude Monet pour y découvrir ses jolies façades et son église. Je n’ai malheureusement pas eu le temps de visiter le musée des impressionnistes, mais j’y retournerai avec plaisir lors de mon prochain passage, car une partie de mon cœur est restée à Giverny.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Maison et Jardins Claude Monet
84 rue Claude Monet, 27620 Giverny
Ouvert du 25 mars au 1er novembre 2016
9h30 – 18h

Publicités

2 réflexions sur “Sur les pas de Claude Monet

  1. C’est magnifique !
    Moi aussi j’aimerai beaucoup aller à Giverny, j’en ai entendu parler il y a peu de temps. C’est fou, à travers tes photos j’ai l’impression de revoir certains tableaux de Monet!
    C’est un très joli article en tout cas 🙂

    J'aime

    • Merci de ton gentil commentaire 🙂

      Je ne peux que t’encourager à visiter Giverny, c’est un petit village agréable. La maison de Claude Monet est vraiment un très bel endroit. Comme tu le dis, on a l’impression de revoir certains de ses tableaux. Dans la réalité, c’est comme si nous étions nous-même à l’intérieur d’une toile 😉

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s